©Nicolas Roda
DES EAUX ENCORE TROP CALMES POUR LA NATATION SPORTIVE !
La piscine fermée pour le moment, le Stade laurentin Natation sportive envisage une reprise des activités en extérieur et de la nage en mer.

Pas d'éclosion en vue avant le 15 juin. Pour l'instant, la piscine Tournesol de Saint-Laurent-du-Var reste fermée, comme recroquevillée sur elle-même. Ce perfide virus est passé par là et les exigences sanitaires d'une éventuelle reprise sportive rendent impossible un redémarrage des activités de la natation sportive. L’espoir né avec le déconfinement est tombé à l’eau.

Hors des bassins, Nicolas Roda, président du club, ne peut que constater et attendre : « Les conditions ne sont pas réunies pour mettre en application le protocole sanitaire strict. Nous sommes dépendants de l’actualité. Les entraînements ont été stoppés depuis le 16 mars. C’est difficile mentalement de ne pas pratiquer son sport ». La saison est terminée, toutes les compétitions ont été annulées après les remous causés par le Covid-19. La réouverture de l’école de natation n'est programmée qu'en septembre. Et pour le sports-études, le club attend le feu vert des autorités pour se jeter à nouveau dans le grand bain.

 

« Des lions en cage »

Une privation qui manque terriblement aux nageurs, si l'on en croit le président associatif : « ils sont comme des lions en cage ». Pendant le confinement, Nicolas Roda et les entraîneurs ont gardé le lien avec leurs sportifs : « Il y a eu la création d’un groupe sur les réseaux sociaux. Chaque jour, pendant une heure, les athlètes pouvaient suivre un entraînement pour garder la forme. PPG (préparation physique généralisée), cardio ou encore exercices de pliométrie : les entraîneurs ont mis en place des séances pour ne pas se retrouver la tête sous l’eau ».

Depuis le déconfinement, le club envisage de nouvelles activités en extérieur : « Nous devons nous organiser pour garantir une sécurité à nos adhérents. On envisage des sessions de course à pied et de vélo ». Et, avec la réouverture des plages dites "dynamiques", le club espère également créer un couloir de natation dans la mer Méditerranée. Cette solution permettrait aux nageurs de retrouver enfin leur milieu de prédilection.