©
LA NATATION SYNCHRONISÉE DANS LE GRAND BAIN DU BONHEUR
La natation synchronisée laurentine c'est un mélange de compétition et de loisirs... pour les plus petits et les plus grands

Des arabesques aquatiques se dessinent dans le rectangle bleu de la piscine tournesol. Le Stade Laurentin Natation Synchronisée déploie son savoir-faire. Dans un savant alliage de performances physiques et de créations artistiques.

Le club s’adresse aussi bien aux plus petits (4-6 ans) avec de l’apprentissage à la nage et de l’initiation à la « synchro » qu’aux adultes, avec un cours « Sport-santé bien-être ».

Sans oublier les groupes « Compétition.» (à partir de 9 ans), qui représentent la section laurentine dans toutes les catégories aux championnats nationaux. Parmi ces nageurs, Emie Dilly, 14 ans, classée cette année parmi les 16 meilleures françaises. Ou encore, Younie Lobruto-Di-Bonfanti, 15 ans, qui a terminé 13e au championnat de France de National 2.

Les nageuses commencent chaque séance d’entraînement par une préparation physique en dehors de l’eau (renforcement musculaire et souplesse), complétée dans le bassin par de l’endurance et du cardio. Vient enfin le travail technique et chorégraphique. Les programmes libres sont créés conjointement par les entraîneurs et les nageuses.

« Si la compétition est un objectif, le club a un réel côté convivial », explique la présidente Julie Mourier. « Comme un symbole de l’ambiance ici, quasiment tous les entraîneurs sont d’anciennes nageuses du Stade Laurentin Natation Synchronisée. On organise des pique-niques, des activités annexes pour en- tretenir ce côté famille ».

Un souhait pour la saison 2019-2020 ? « Pour tout dire, on recherche des pratiquants... masculins ».