©Photo DR
ROXANA MARACINEANU : " IL FAUT GARDER ESPOIR ET CONSERVER UNE PRATIQUE QUOTIDIENNE "
La ministre déléguée chargée des Sports, s’est exprimée sur les attentes du monde du sport amateur, frappé par la crise de la covid-19.

Le sport amateur souffre, notamment les adhérents adultes, qui n’ont aucune visibilité sur la reprise des championnats. Que leur répondez-vous ?

Je me suis battue pour que les associations sportives conservent un minimum d’activités, dont déjà la pratique des mineurs, au quotidien, pour que les clubs puissent respecter la promesse qu’ils avaient faite à leurs adhérents au mois de septembre. Le sport de haut niveau est également concerné, avec un panel large de partenaires d’entraînement qui peuvent continuer leurs activités. Et puis, il y a toutes les personnes qui font du sport sur ordonnance, avec ces associations qui ont une activité axée sur le sport santé et peuvent continuer à proposer cette activité physique et sportive indispensable.

Qu’en est-il des adultes ? Ils se sentent délaissés, sans vision de ce que sera la suite de leur saison…
Aujourd’hui, pour les adultes qui pratiquent en plein air, il n’y a plus de problème. Concernant le circuit des compétitions, il est mis en suspens et il est incertain. Je dis qu’il faut continuer à s’entraîner, pour revenir plus fort que jamais dans son parcours de compétition ! Il faut garder espoir et conserver une pratique quotidienne. De notre côté, on se battra pour que très vite tout cela revienne le plus vite possible.

Un bénévole est mort accidentellement, lors d’un match à huis clos, sur la pelouse du Stade du Moustoir à Lorient. Faut-il clarifier le statut des bénévoles sur les stades des équipes professionnelles ?
C’est un drame, ce qu’il s’est passé sur ce stade de football. On n’a pas envie que cela se produise, qu’il s’agisse de bénévoles ou de salariés. Mais oui, aujourd’hui, le statut des bénévoles peut être questionné. Il faut aussi qu’on les soutienne, dans cette période difficile, pour continuer de leur donner cette énergie d’engagement. Dans le quotidien, ils demeurent essentiels au sport.