Téléthon : les Laurentins encore bien engagés dans le match contre la maladie


Photo DR
À l'issue du match de gala, la fanfare guide le défilé jusqu'à la mairie. Le parrain Dante n'a pas pu se déplacer mais le clapping a tout de même été à la hauteur de la générosité laurentine.

Ils sont à pied d’œuvre… caritative. Unis et présents pour ce week-end de toutes les générosités. Tel était le mot d'ordre pour les Laurentins en cette journée du 8 décembre. La journée du Téléthon. Petits et grands garnissent le cortège, il n'est pas rare de croiser un père avec son enfant sur les épaules. Les "clics" des appareils photo se font entendre.

Les tambours rythment la marche, accompagnés par les hochements de tête et les coups de sifflets. Les familles attendent sur le parvis, et font monter l'ambiance à l'arrivée des participants.

Monsieur le Maire, Joseph Segura, tape dans ses mains sur la scène. Il invite les Anciens Aiglons et les joueurs Laurentins à le rejoindre. Il remet des médailles aux acteurs du match de foot de gala qui s’est déroulé dans la matinée, puis prend la parole : « Merci pour tout ce monde ! Merci aux bénévoles ! ». 357 étaient, en effet, présents pour assurer le bon déroulement de l'événement. Au programme : 69 animations, ainsi que 27 démonstrations et 5 spectacles, répartis sur tout le week-end. Un événement pour lequel les associations du Stade Laurentin s’engagent chaque année. Avec cœur et enthousiasme.

 

L'émotion d'Olivier Allo

Le Monsieur Téléthon laurentin, Olivier Allo, est sur tous les fronts. L'ancien volleyeur handisport n'a pas eu une minute à lui dans l'organisation du rassemblement : « Certains auraient pu croire que j'étais devenu fou, c'est un peu le cas. Mais Kevin est là pour nous rappeler ce pourquoi on se bat ! ». Très ému, il salue l'engagement des Laurentins. La réussite est totale. Les fonds récoltés pendant l'événement caritatif permettent d'aider la recherche médicale, de soutenir les familles, d'aménager les véhicules, de faciliter la vie à l'école ou encore au travail pour les malades.

Olivier Allo va pouvoir souffler. Mais avant, il ajoute avec beaucoup de reconnaissance : « Merci pour votre investissement et votre générosité ».

Nissa la Bella retentit. Les enfants de la chorale reprennent en choeur a capella. Certains cachent un petit brun de tristesse dans leur voix car le parrain de cette année n'a pas pu se déplacer : « Dante nous a laissé un message téléphonique. Il s'excuse de ne pas pouvoir être présent avec nous pour la bonne cause, mais il nous embrasse ». Patrick Vieira a décrété une mise au vert au sein du Gym.

Les Anciens Aiglons enchaînent avec le clapping. En l'absence de l'ancien joueur du Bayern Munich et actuel capitaine des rouge et noir, c'est finalement Patrice Alberganti, ancien Aiglon, qui dirige le mouvement. Le public se joint au mouvement. Les claquements de mains s'accélèrent pour s'achever sur un tonnerre d'applaudissements. Dans une belle unité qui n’est pas sans rappeler celle des Laurentins à l’occasion de ce rendez-vous solidaire.

Mentions légales