©Photo N.D
STADE LAURENTIN AÏKIDO : ENTRETIEN AVEC LE PRÉSIDENT NICOLAS LIDUREAU
Président du Stade Laurentin Aïkido depuis 2016, Nicolas Lidureau voit son mandat bientôt arriver à son terme

Une occasion donnée pour cet enseignant d’Histoire-Géographie - initié à l’Aïkido depuis 2009 – de revenir sur sa fonction de président, présenter cet art martial si particulier et  faire un point sur la situation sanitaire actuelle …

Comment définiriez-vous votre rôle de président d'association ?

Le « rabat joie » ! (Rires). Non pour être sérieux, je suis là pour que la structure administrative « tourne » afin que tous nos adhérents puissent pratiquer! Donc, c’est à moi de me débrouiller pour que cela fonctionne dans les meilleures conditions ! Je suis également l'intermédiaire entre le club et tout ce qui est institutionnel.

Qu'est ce qui vous a motivé à endosser ce rôle ?

Nous avons tous un peu tâtonné après le décès brutal de Carlo ... Quelques temps après, j'ai décidé d'endosser cette responsabilité afin d'organiser une transition tout en souplesse accompagné par l'équipe précédente.

Que recherchent les personnes qui exercent l'Aïkido ?

Il y a autant de recherches que de gens ! Je crois que cela dépend surtout de leur âge et de leur parcours personnel. En général, les personnes cherchent principalement une pratique physique ainsi qu’une martialité. L'avantage c'est que chacun peut exercer cette discipline avec l'intensité qu'il souhaite ! La seule contrainte dans cet art martial est le respect du " Reishiki "* qui demande entre autres de pratiquer avec tout le monde.

A-t-il été difficile de garder le contact avec vos adhérents durant le confinement ?

Nous n'avons pas eu plus de contact que cela. Nous sommes passés par les réseaux sociaux et quelques messages personnels. Cela fait partie des regrets que nous a laissés le confinement …

Dans quel état d'esprit, les membres de l'association et vous-même avez effectué la rentrée de septembre ?

C’est un véritable saut dans l'inconnu pour l’ensemble de notre association ! Pour faire simple, nous tâtonnons ! Nous ne savons pas si nous allons rester ouverts ou fermer nos portes. On n'a pas de visibilité sur le moyen et le long terme ! Une chose est sûre : nous allons devoir faire le dos rond cette année …

Comment avez-vous accueilli le nouveau protocole sanitaire effectif depuis le 28 septembre ?

Moi je suis content que les enfants puissent continuer de pratiquer. Et en plus c'est cohérent avec les protocoles mis en place pour les enfants à l’école ! Je suis rassuré que les plus jeunes puissent encore venir !

Selon vous, peut-on concilier protocole sanitaire avec une pratique sportive et vie associative ?

Oui ! En tout cas pour l'Aïkido oui ! Pour les enfants, il n'y a pas de réel impact hormis les gestes barrière. Pour les adultes, cela va être plus compliqué notamment parce qu'ils sont déjà plus inquiets et parce que la pratique de notre discipline nécessite des contacts. Mais nous allons nous adapter, c'est la base des arts martiaux !

En cette période "pleine d'interrogations", quels conseils et recommandations donneriez vos à vos licenciés ?

Faire attention à eux et respecter les gestes barrière dans la vie de tous les jours !

* l'étiquette