ANNE MEYER : « ON S'EST BATTU ET ON DOIT SE BATTRE POUR LES ENFANTS ! »
C’est « une année particulière mais on a réussi à faire quelque chose », nous avons été « un des seuls des Alpes-Maritimes à sortir le mercredi » nous confiera la présidente du Ski Club Laurentin lors de notre rencontre qui s’est tenue dernièrement.

Forte d’un bilan des plus flatteurs au regard de la situation sanitaire qui a éprouvé le pays dans son ensemble, cette dernière ne cache pas une certaine satisfaction mêlée à une profonde humilité accompagnée d’un soupçon de frustration quand nous évoquons avec elle ce bien singulier exercice 2020/2021.

Une saison qui malgré un arrêt prématuré, les protocoles, couvre-feux et autres confinements s’est presque déroulée « normalement ». Ainsi, les enfants de 5 à 10 ans ont pu sortir les mercredis et ceux de 11 à 17 ans les samedis quand cela a été possible avec comme ombre au tableau le fait que seule la moitié de ces jeunes adhérents aient pu « passer leur étoile ».