©Photo N.D
RETRAITE SPORT ET SANTÉ : ENTRETIEN AVEC LE PRÉSIDENT PIERRE ZERBINI
Depuis début septembre, les activités ont repris à « Retraite Sport et Santé » ! Près d’un mois donc durant lequel les adhérents de cette association ont retrouvé les amis, le plaisir des moments partagés malgré un contexte singulier…

Une occasion donnée de faire le point avec son président Pierre Zerbini.

Comment définiriez-vous votre rôle de président de « Retraite Sport et Santé » ?

Le président est avant tout un fédérateur, un chef d’orchestre, un gendarme. Il doit insuffler la dynamique de groupe, veiller au respect des règles, à la sécurité des personnes. Il est également appelé à prendre des décisions, à suivre la bonne gestion des finances ou encore représenter l'association auprès des autorités civiles et des élus des différentes collectivités territoriales.

Pouvez-vous présenter la spécificité du public que vous accueillez au sein de l'association ?

Les adhérents de « Retraite Sport et Santé » sont en priorité des Laurentins. Notre association accueille exclusivement des seniors de plus de 50 ans et de moins de 72 ans à l’inscription, de préférence retraités capables de pratiquer une activité physique lors de la première inscription.  La moyenne d’âge à ce jour et de 70,5 ans ! C'est un public génial qui est ouvert à tout, c'est un réel plaisir de partager des moments avec lui.

A-t-il été difficile de garder le contact avec vos adhérents durant le confinement ?

Durant le confinement, nous avons pu garder le contact par l’intermédiaire de notre site et aussi par téléphone. Au début, j’ai appelé les plus fragiles c'est-à-dire les personnes ayant récemment perdu leur conjoint par exemple. Ensuite, j’ai élargi mon champ d’action, et demandé aux adhérents de ne pas hésiter à me contacter en cas de difficultés ou dans le cas ou ils auraient connaissance d’une personne en difficulté. Le fait qu’il y ait une grande convivialité au sein du club fait que les choses se sont faites naturellement.

De quelle manière s'est déroulée la reprise de vos activités en mai dernier ?

Les activités n’ont pas recommencé en mai, nous avons préféré attendre septembre pour notre reprise. Cette décision a été prise par le bureau durant le confinement afin de protéger au mieux nos adhérents. D'autant plus que les installations sportives n’étaient pas ouvertes à ce moment là. Toutefois, des animateurs « rando » ont organisé des sorties en montagne pour les randonneurs et d’autres ont proposé de la gym aquatique sur la plage.

Dans quel état d'esprit, les membres de l'association et vous-même avez effectué la rentrée de septembre ?

Les adhérents ont été ravis de pouvoir reprendre les activités. Lors des premières sorties "rando", nous avons eu un grand nombre de participants qui n'ont pas caché leur joie de se retrouver. Les reprises en salles ont été plus difficiles ! Pour cela, nous avons dû mettre en place des protocoles dans le respect des consignes du Service des Sports de la ville. A cet effet, nous avons constitué des groupes de 40 personnes maximum pour les activités en intérieur, ne laissant plus libre choix à nos adhérents. Ces mesures ont été bien acceptées par l’ensemble des membres.

Votre point de vue concernant la situation sanitaire actuelle ?

Il m’est difficile de me prononcer sur la situation sanitaire actuelle. La période est anxiogène, les règles changent en permanence, les nouvelles ne remplaçant pas forcément les précédentes. De plus la communication n’est pas claire, et aucune sanction n’est prise envers les contrevenants.

Selon vous, les protocoles sanitaires (Fédération, Municipalité, Préfecture ...) mis en place ne sont-ils pas un frein à la vie associative des seniors ?  

Les protocoles sanitaires ne sont pas vraiment un frein à la vie associative. Nous sommes une population considérée à risque donc nous mettons tout en œuvre pour nous protéger. Bien sur nous avons dû annuler des manifestations comme la  fête de fin de saison ou encore le pique nique de rentrée ainsi que la soirée festive d'automne qui était programmée prochainement. Mais pour être honnête, ça devient quant même de plus en plus difficile ...

En cette période "pleine d'interrogations", quels conseils et recommandations donneriez vos à vos licenciés ?

En cette période et je ne vais pas être très original, mes recommandations sont : prenez bien soin de vous, ne vous exposez pas inutilement au risque et n'oubliez pas de respectez les gestes barrières...