©Photo DHPHoto
ELOÏSE BERTHUEL, RENFORT AU CARACTÈRE TREMPÉ
Transfuge de Vence, la nouvelle ailière de poche du Stade Laurentin Basket-Ball aborde la saison en Pré-nationale avec une féroce envie.

Elle sera sans nul doute un atout majeur pour Geoffrey Ben Mergui à la rentrée en Pré-Nationale Féminine. Son choix de recruter Eloïse Berthuel est tout sauf un hasard. Jeune, dynamique et possédant encore devant elle une grosse marge de progression, elle cumule à la fois l'expérience d'avoir évolué au sein du centre de formation du Cavigal Nice et d'avoir porté durant les deux dernières saisons le maillot jaune et bleu de Vence dans cette même division Pré-Nationale.

« J'ai passé de très bons moment là-bas. J'ai rencontré de très bonnes co-équipières en me faisant de vraies amies. Malgré tout, même si c'est à Vence que j'ai repris le basket après 18 mois d'arrêt, j'avais envie de nouveauté. J'ai donc prospecté et mon choix s'est finalement arrêté sur le Stade Laurentin Basket. »

Ailière de poche "teigneuse"

L'ailière de poche de 165 cm arrive très motivée pour offrir un nouveau virage à sa carrière. « Je me donnerait les moyens de progresser pour être encore meilleure. » Elle tentera d'apporter à sa nouvelle formation une vision du jeu qui a fait ses preuves sur les parquets maralpins.

Niçoise de naissance, elle a cultivé un fort caractère. « Teigneuse » comme elle aime à se décrire, elle préfère "dire les choses calmement" à ses équipières. "Je pense que pour une meilleure cohésion c'est la solution adéquate. » Prendre la parole dans le vestiaire, s'il le faut, ne lui fait évidemment pas peur. « Je peux être là pour remotiver les troupes. »

Admiratrice de Kobe Bryant, Eloïse Berthuel a à coeur de bien lancer la campagne 2020-2021 du STade Laurentin Basket.